Reines de France - Ascendants de 
Roger Paintet et d' Eugénie Laignel

Basine de Thuringe

Basine (en latin Basina), est une princesse de la ligue des Thuringes, puis une reine des Francs saliens par son mariage avec Childéric Ier.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Clotilde (femme de Clovis)

Clotilde2 (du germanique hlod, « gloire » et hild, « combat »3), née vers 474 ou 4754 peut-être à Vienne, Lyon ou à Genève, morte autour de 5455 à Tours, est une princesse burgonde, devenue reine des Francs en épousant Clovis, qu'elle contribue à convertir au christianisme.

Elle a été canonisée vers 550 ou 560 ; l'Église orthodoxe et l'ancien martyrologe romain la fêtent le 3 juin (dies natalis), et l'Église catholique le 4 juin

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Ingonde (femme de Clotaire Ier)

Ingonde (en latin Ingundis), née vers 499, morte vers 546[réf. nécessaire], est une reine des Francs de l'époque mérovingienne, épouse du roi Clotaire Ier, fils de Clovis.


http://fr.wikipedia.org/wiki/

Arégonde

Arégonde (Arnegonde, Arnegundis), née vers 515 et morte entre 573 et 579, est une reine des Francs. Elle est l'une des sept épouses du roi Clotaire Ier, mort en 561. C'est un des rares personnages historiques dont l'on ait pu identifier et étudier la tombe, ce qui explique son importance.

Elle est considérée comme la plus ancienne reine de France retrouvée à ce jour.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Vuldetrade

Vuldetrade ou Vultrade ou bien encore Waldrade est une reine des Francs, épouse du roi Thibaut, puis épouse de Clotaire Ier. Elle est la fille du roi des Lombards Waccho et la sœur de Wisigarde1. Elle épouse Thibaut peu après son avènement.

À la mort de son mari en 555, elle devient la sixième épouse de Clotaire Ier1 qui la répudie peu après et la donne en mariage au duc des bavarois Garibald.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Ingeberge

Ingeberge ou Ingoberga (vers 539-5891) est une reine franque du VIe siècle, première épouse de Caribert Ier.

Ingoberga est citée dans l'œuvre de Grégoire de Tours qui la prétend ulcérée par le comportement volage de son époux. Elle aurait provoqué un scandale au palais en humiliant le père des deux concubines de Caribert (Merofledis et Marcowefa), un simple cardeur de laine.

Ce coup d'éclat lui valut d'être chassée de la couche royale (avant 565 sans doute)

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Frédégonde

Frédégonde, Fried Gund en vieux francique, Fried (paix) et Gund (bataille)1, née vers 545, morte en 597 à Paris2, est reine de Neustrie après son mariage avec le roi mérovingien Chilpéric Ier.

Avec la reine Brunehaut, elle est une des protagonistes essentiels de la longue période de guerres entre rois francs, commencée en 570 et achevée en 613 par la victoire de son fils Clotaire II.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Haldetrude

Hadeltrude ou Adaltrudis est une reine de Neustrie par son mariage avec le roi Clotaire II (584 † 629)1.

On ne sait que peu de choses sur cette reine. La date de son mariage n'est donnée par aucun document, mais on peut la déduire. En effet, l'âge de la nubilité pour un garçon au Moyen Âge est de quatorze ans2, Clotaire II n'a pas pu se marier avant 598. On sait également que Clotaire II envoie en 604 son fils Mérovée accompagner son armée, commandée par Landéric3. Ce fils est là pour représenter symboliquement l'autorité royale et ne peut pas avoir plus de six ans, compte tenu de la date du mariage de ses parents. Mais, compte tenu de son rôle, même symbolique, il ne peut guère avoir moins de six ans. Le mariage de Clotaire II et d'Adaltrudis est donc à placer vers 598

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Bertrude

Bertrude (en latin Bertrudis), morte vers 619, est une reine des Francs, seconde épouse de Clotaire II, roi de Neustrie.

Bien que ses origines soient inconnues, on sait que le puissant maire du Palais Erchinoald était cousin du jeune roi Dagobert Ier par sa mère, ce qui ferait de Bertrude une sœur de sainte Gerberge et une fille des nobles Richomer et sainte Gertrude. On ignore cependant la filiation maternelle des fils du roi Clotaire II, les princes Dagobert Ier et Caribert II, puisqu'on lui connait trois épouses différentes (Haldetrudis, Bertetrudis et Sichildis).

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Sichilde

LSichilde ou Sichildis est une reine des Francs du début du VIIe siècle, par son mariage avec le roi Clotaire II. Elle est probablement la mère de Caribert II, roi mérovingien d'Aquitaine.
Sichilde est la sœur aînée de Gomatrude, première épouse de son beau-fils le roi Dagobert Ier. Dans la mesure où elle est bien la mère de Caribert II, elle a pour frère le seigneur Brodulf ou Brunulf, qui tenta de défendre les droits de son neveu sur le royaume d'Aquitaine contre les ambitions de Dagorbert Ier. Brunulf est le père d'une Theodetrudis ou Theodila connue par une charte de 626 concernant le partage de terres au Limousin.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Nantilde

Nantilde ou plus exactement Nantechilde (également Nanthilde, Nanthechilde, Nanthildis ou Nantechildis, dite parfois de Bobigny) (v. 610 - 642), est une reine des Francs, la troisième épouse de Dagobert Ier.

C'était une concubine que Dagobert Ier épouse en 633. Dès 634, elle donne naissance à Clovis II.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Bathilde

Bathilde (dite aussi autrefois Bauthieult, Bauteuch ou Baudour), née vers 630 et morte le 30 janvier 6801 à Chelles2, est une reine des Francs, épouse de Clovis II.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Bertrade de Laon

Bertrade de Laon, ou Berthe de Laon, traditionnellement appelée Berthe au Grand Pied, née vers 720, morte le 12 juillet 783 à Choisy-au-Bac près de Compiègne 1, est une aristocrate franque de l'époque carolingienne, épouse de Pépin le Bref et mère de Charlemagne.
Son surnom de « Berthe au Grand Pied »
Il est attesté au XIIIe siècle par le poème d'Adenet le Roi, Li roumans de Berte aus grans piés

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Hildegarde de Vintzgau

Hildegarde de Vintzgau1 (758 - † 30 avril 783 à Thionville), est une noble germanique issue d'une famille comtale bavaroise, épouse de Charlemagne à partir de 771, mère de son successeur, l'empereur Louis le Pieux.
Elle est la fille de Gérold Ier de Vintzgau, de la famille bavaroise des Agilolfings, et d’Emma d'Alémanie. Son frère Gérold, après s’être illustré à la guerre, devient praefectus de Bavière.

À l’âge de treize ans, en 771, elle devient la seconde épouse de Charlemagne après la répudiation de Desiderada, la fille du dernier roi des Lombards. Avec l’empereur, elle a neuf enfants dont Louis le Pieux, le futur empereur d’Occident.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Fastrade de Franconie

Fastrade de Franconie1, née vers 765, morte le 10 août 794, est une aristocrate de l'époque carolingienne, épouse de Charlemagne de 783 à 794.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Ermengarde de Hesbaye

Ermengarde de Hesbaye1, née vers 778, morte le 3 octobre 818 à Angers, est une aristocrate de l'empire carolingien, devenue impératrice par son mariage avec Louis le Pieux.
Elle est la fille du comte de Hesbaye, Ingramm (Enguerrand), probablement membre de la famille des Robertiens.

Vers 794, elle épouse le fils de Charlemagne, Louis2, qui devient empereur en 814.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Judith de Bavière (805 - 843)

Elle est la fille d'un noble bavarois, Welf Ier, seigneur d'Altdorf et de Ravensburg.

En février 819, elle est mariée à l'empereur Louis Ier le Pieux, veuf d'Ermengarde de Hesbaye. la cérémonie se déroule avec faste à Aix-la-Chapelle, capitale de l'Empire. La mariée est une jolie jeune fille âgée de 14 ans, son époux, âgé de 49 ans, a le même âge que son père, il est presque un vieillard qui a trois fils de son premier mariage.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Ermentrude d'Orléans (fille d'Eudes d'Orléans)

Ermentrude d'Orléans1 (27 septembre 830-† 6 octobre 869)2 est une reine franque de la dynastie carolingienne.

Fille du comte Eudes d'Orléans et d'Engeltrude de Fézensac, fille du comte Leuthard Ier de Paris, elle épouse Charles II le Chauve le 14 décembre 8423 à Quierzy-sur-Oise et fut couronnée le 25 août 8664 à l’Abbaye Saint-Médard de Soissons.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Richilde d'Ardennes

Richilde d'Ardennes ou Richilde de Provence (vers 845-2 juin 910) est la seconde épouse de Charles II le Chauve, impératrice d'Occident.
Née vers 845, Richilde1 est la fille de Bivin de Gorze, comte d'Ardennes, et la sœur de Boson de Provence (cf. dynastie des Bosonides). Concubine de Charles II le Chauve, elle l'épouse le 22 janvier 870 à la mort de sa première femme Ermentrude. Elle donne au roi une sixième fille, Rothilde (v.871-v.928), qui épousera Hugues de Bourges, puis Roger du Maine, et quatre fils qui meurent en bas âge (dont deux jumeaux, Drogo et Pippin).

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Adélaïde de Frioul

Adélaïde de Paris (ou Aélis), désignée aussi sous les noms d'Adélaïde de France, d'Adélaïde d'Adalard, est née entre 855 et 8601. Fille du comte palatin Adalhard de Paris, elle est la seconde épouse du roi Louis II Le Bègue, et la mère de Charles III le Simple.
Elle est l'arrière-petite-fille du comte Bégon de Paris et d'Alpaïs, fille du roi Louis le Pieux. Selon certaines sources beaucoup plus sûres et réalistes, Alpaïs ne serait pas la fille de Louis le Pieux, mais serait une fille illégitime de Charlemagne et de l'une de ses nombreuses concubines. Si Alpaïs n'est ainsi pas la fille de Louis le Pieux, Adélaïde est donc nièce de Charles le Chauve et cousine de son fils, Louis II le Bègue. Si Alpaïs est une fille illégitime de Charlemagne, Adélaïde est une demi-sœur de Charles le Chauve et tante de Louis le Bègue.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Frédérune

Frédérune1 ou Frérone, née vers 885/887, morte le 10 février 917, est une sœur de l'évêque Beuve II (Bovo, Bovon) de Châlons-en-Champagne, et parente de Mathilde de Ringelheim la deuxième épouse du roi Henri Ier de Germanie2.

Le 16 avril 907, la noble Frederuna épouse le roi Charles le Simple3, lui apportant de puissants alliés. Le roi constitue pour elle, au palais d'Attigny, un douaire comprenant le fisc de Corbeny et le palais de Ponthion4, avec l'ensemble de leurs dépendances5,6. Mais elle ne donne au roi que des filles, ce qui entraîne un réel problème de succession. Son effacement de la scène publique a laissé supposer qu'elle aurait été délaissée par son mari, ce qui est sans fondement.

La France est confrontée aux invasions normandes, le traité de Saint-Clair-sur-Epte accorde à Rollon, chef des Normands, un territoire qui deviendra l'actuelle Normandie. Leur fille, Gisèle, lui est donnée en mariage.

Frédérune décède prématurément le 10 février 917, peut être en couche, et est inhumée dans le chœur de la basilique Saint-Remi de Reims.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Edwige de Wessex

LFille d'Édouard l'Ancien, roi de Wessex et d'Angleterre, et de la noble Elfleda, sœur d'Édith, future reine de Germanie, elle épouse le roi de Francie occidentale Charles III en 9192. Elle lui donne un héritier, le futur Louis IV2.

Lorsque son mari est capturé et fait prisonnier par le comte de Vermandois Herbert II en juillet 923, Edwige s'enfuit chez son père et fait élever son fils Louis dans sa propre famille, d'où le nom d'Outremer2.

En 936, elle revient en Francie lorsque son fils est rappelé pour être couronné sous le nom de Louis IV dit d'Outremer. Elle se retire ensuite comme abbesse laïque à l'abbaye royale Notre-Dame de Laon jusqu'en 951, année au cours de laquelle elle se remarie3, ironie du sort, avec le comte d'Omois Herbert le Vieux (910/926 - † 983/985), fils de Herbert II de Vermandois, l'ancien geôlier de son premier mari.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Béatrice de Vermandois

Béatrice de Vermandois, née vers 880, morte après 931, était fille d'Herbert Ier, comte de Vermandois, arrière-petite-fille de Bernard roi d'Italie, lui-même petit-fils de Charlemagne.

Elle épousa en 895 Robert († 923), marquis de Neustrie, qui devint roi de France en 922

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Gerberge de Saxe

Gerberge de Saxe, née vers 913/914 et morte le 5 mai 984 à Reims1 ou le 3 février 9692 à Laon3,4 fut duchesse de Lotharingie et reine de France.

Elle est la fille d'Henri Ier l'Oiseleur, roi de Germanie et de Mathilde de Reingelheim (sainte Mathilde) et la sœur de l'empereur Otton Ier du Saint-Empire. Elle est inhumée dans le chœur de l'abbaye Saint-Remi de Reims.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Adélaïde d'Aquitaine

Adélaïde d'Aquitaine ou Adèle (ou Adélaïde de Poitiers) (vers 945 - 1004), reine des Francs, est la fille du comte de Poitiers et duc d'Aquitaine, Guillaume III dit Tête d'Étoupe et d'Adèle de Normandie, fille de Rollon.

Lors d'une trêve, elle sert de gage entre son père et le duc des Francs, Hugues Capet, qu'elle épouse vers 968.

En juin 987, après la mort de Louis V le Fainéant, dernier roi carolingien, l'assemblée des grands du royaume réunie à Senlis, élit Hugues Capet, roi de France, et Adélaïde monte sur le trône en tant que reine de France. Le dimanche 3 juillet suivant, à Noyon, elle est à côté de son époux quand celui-ci est sacré par Adalbéron l'archevêque de Reims.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Constance d'Arles

Constance d’Arles, dite aussi parfois Constance de Provence (née vers 986 à Arles - morte au château de Melun le 22 ou 25 juillet 1032), fille de Guillaume Ier (c.950-†993) comte d’Arles, et Adélaïde d'Anjou (†1026), est reine de France par son mariage avec Robert II.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Anne de Kiev

Anne de Kiev1 (également appelée Agnès), en ukrainien : Анна Ярославна (Anna Iaroslavna), est la fille de Iaroslav le Sage, grand-prince de Kiev et de sa seconde épouse, Ingigerd de Suède. Elle serait née à Kiev, selon certaines sources vers 1024, 1032 ou en 1036. Épouse de Henri Ier de France, elle fut reine des Francs de 1051 à 1060 et mère de Philippe Ier de France . Les manuels d'histoire l'ont longtemps appelée Anne de Ruthénie2, mais on trouve également Anne de Russie, Anne d'Ukraine ou Anne d'Esclavénie3.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Bertrade de Montfort

Bertrade de Montfort (née v. 1070 - morte le 14 février 11171) est successivement, par ses différents mariages, comtesse d'Anjou et reine des Francs. Elle était fille de Simon Ier, seigneur de Montfort, et d’Agnès d’Évreux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Aliénor d'Aquitaine

Aliénor d’Aquitaine, dite également Éléonore d'Aquitaine ou de Guyenne, née vers 1122 ou 11241,2 et morte le 31 mars ou le 1er avril 12043, à Poitiers4 et non à l'abbaye de Fontevraud5,6, a été tour à tour reine des Francs, puis d’Angleterre.

Duchesse d’Aquitaine, elle occupe une place centrale dans les relations au XIIe siècle entre les royaumes de France et d’Angleterre : elle épouse successivement le roi de France Louis VII, à qui elle donne deux filles, puis Henri Plantagenêt, le futur roi d’Angleterre Henri II, renversant ainsi le rapport des forces en apportant ses terres à l’un puis à l’autre des deux souverains. À la cour fastueuse qu'elle tient en Aquitaine, elle favorise l'expression poétique des troubadours en langue d'oc. À compter de son premier mariage pendant lequel elle a participé à la deuxième croisade, elle joue un rôle politique important dans l’Occident médiéval.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Adèle de Champagne

Adèle ou Alix ou Alice de Champagne, née vers 1140 et morte le 4 juin 1206 à Paris, est reine des Francs par son mariage avec Louis VII de France. Elle est fille du comte de Champagne et de Blois Thibaut IV et de Mathilde de Carinthie.

Elle est donc la sœur du comte de Champagne Henri Ier le Libéral, du comte de Blois Thibaut V, de Guillaume aux Blanches Mains, archevêque de Reims, et d'Étienne, comte de Sancerre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/

Constance de Castille (v. 1136-1160)

Constance de Castille (v. 1136 - 4 octobre 1160 à Paris), infante de Castille et reine des Francs par son mariage avec le roi Louis VII le Jeune. Elle est fille d'Alphonse VII, roi de Castille et de León et de Bérengère de Barcelone.
Reine de France
Après s'être séparé d'Aliénor d'Aquitaine, Louis VII le Jeune, roi de France, cherche une nouvelle épouse car il n'a pas de fils susceptible de lui succéder. Il finit par conclure une alliance avec le roi de Castille et de León. Constance, la fille de ce dernier, part pour le royaume de France et arrive à Orléans où elle épouse le roi entre janvier et juillet 1154. Elle est sacrée reine lors de la même cérémonie. Elle a environ dix-huit ans, des traits agréables, une culture étendue et une foi religieuse ferme.

http://fr.wikipedia.org/wiki/