Catherine de Lorraine - Jehan de Sarcilly

Jehan de Sarcilly

(décédé le 7 février 1557), fils de Henry 1er et Françoise de BAINS de la FRÉSENGÈRE, ecuyer,
 Il est tenant:
- du fief  de clubel  assis en   la paroisse d'Ernes, vallant  c l. t.
- du fief  du Chastel, assis  à Ernes, vallant  xxx l. t.
- du fief  de Gerrots assis  en la  viconté de Saint-Silvain, vallant i xx I. t.
Exempt, pour ce qu'il  est  lieutenant au fort  d'Omonville.
(Rôle du ban et de l'arrière-ban bailliage de Caen en 1552 N°672) : publié pour la première fois avec introduction, notes, additions et corrections.)

Ascendants Paintet

Catherine de lorraine

(Née vers 1522, décédée entre 1571 & 1583), reste une énigme. Si aucun historien n'a émis la moindre hypothèse d'identification du père et de la mère de Catherine de Lorraine, c'est que le secret a été voulu et tenu sur plusieurs générations. Il semblerait que Catherine  soit la petite fille sauvé par Claude de Guise après la bataille des Rousteauds à Lupstein en 1525.
 
    L'  épouse et les enfants de Claude de Lorraine, duc de Guise, ont publiquement assumé la charge de cette enfant, de son éducation, organisé un mariage convenable (on disait mariage "avenant"), donné toute leur assistance dans son veuvage...  Les Sarcilly d' Ernes se sont dits honorés de cette alliance et ont aussi gardé le secret (cf. d'Andeteau)


La glorieuse victoire du duc Antoine, Paris, 1526.

L'expédition du duc de Lorraine a été racontée peu après les faits par son secrétaire et historiographe, Nicolas Volcyr de Sérrouville. Tel un reporter de guerre, il décrit avec précision les événements de cette guerre des paysans et les horreurs dont il a été le témoin direct...
Edition originale de l'ouvrage de l'ouvrage de Nicolas Volcyr de Serrouville, La glorieuse victoire du duc Antoine, Paris, 1526. Livre second, chapitre seizième.

La croisade du duc Antoine de Lorraine contre les paysans révoltés d'Alsace en mai 1525

Adaptation en français moderne par Alain-Julien Surdel, maître de conférences honoraire de littérature française (Université de Lorraine), spécialiste du Moyen Age.
La Nuée Bleue / Editions du Quotidien, Strasbourg, 2018. Page 154.

" Cela ne nous empêchera pas de raconter une anecdote pleine d'humanité et de douceur dont il faut absolument se souvenir à l'avenir. Elle concerne le valeureux et magnanime comte de Guise. Après la bataille de Lupstein, il a sauvé une petite fille de trois ans prise dans la cohue qui a suivi la défaite des paysans. Il l'a fait dormir dans la manche de sa robe et, le lendemain matin, elle s'est éveillée et elle a demandé à manger. Elle ne pouvait pas mieux tomber. Et le noble prince en a encore sauvé une autre un peu plus âgée. Il a ordonné qu'on les garde et protège avec soin, car il envisage d'en faire un cadeau de joyeux retour et de les offrir à noble dame Antoinette de Bourbon, comtesse de Guise, sa loyale épouse. Elle se chargera de leur éducation et de leur instruction dans la véritable religion chrétienne.

" Livre second, chapitre seizième.

*********

Les documents par lesquels se justifient les filiations précitées.

Existent aux archives du Calvados, aux Archives et bibliothèque nationales dans les archives du Coisel et celles de la famille de SARCILLY.
Ce qui est justifié par deux actes, dont :
- Une délibération de famille exercée au baillage de Caen, le 14 mars 1557, pour élire des tuteurs aux enfants mineurs du noble Jehan de SARCILLY, seigneur d'Ernes et de Jarrots, et de ladite demoiselle Catherine de LORRAINE, qui fut élue tutrice de ses dits enfants, en attendant le don de leur garde noble, accordé par Henry II en faveur de la dite demoiselle de LORRAINE, veuve dudit Jehan de SARCILLY, le 7 février 1557. L'entérinement de ces lettres se fit en la cour des comptes de Normandie, le 21 avril 1558. (Les originaux de ces deux pièces se trouvent dans les archives de la famille.)
- En 1559 Catherine de Lorraine, veuve de Jehan de SARCILLY, présenta requête au roi François II, pour une contestation qui existait entre elle et Philippe de SARCILLY, seigneur d'Ernes, au sujet des fiefs de Jarrots et Combray. (Papiers de la famille d'Harcourt, - Archives du Calvados)

Ascendants Paintet

*********

Du mariage de Jean de SARCILLY et de Catherine de LORRAINE sont issus plusieurs enfants, dont : 

Charles de Sarcilly

Chevalier, seigneur d'Ernes, seigneur des Jarrots, seigneur du Chastel, Premier maitre d'hôtel et intendant du Duc d'Elbeuf.

IL épousa demoiselle Prégente, fille de François d’ASSY, ainsi qu’il est constaté par son contrat de mariage, passé devant les tabellions de Falaise, le 15 octobre 1571, en présence et du consentement de Catherine De Lorraine, sa mère.

De ce mariage est issu, entre autres :

a) Claude de SARCILLY : chevalier, seigneur d’Ernes et de Jarrots, qui épousa Anne de Quenel, fille de Nicolas de Quenel, chevalier de l’ordre du roi, gentilhomme ordinaire de sa chambre, capitaine de cinquante chevau-légers, seigneur de Fresnes et Brosse.

Ce mariage eut lieu, par contrat du 23 novembre 1619, reconnu devant les tabellions du Bec-Thomas, de la Vicomté du Pont-de-l’Arche, le 19 décembre 1619, en présence et du consentement :

- de haute, très illustre et puissante princesse madame Marguerite Chabot, (1565-1652) duchesse d’Elbeuf, épouse de Charles 1er d’Elbeuf (de Guise-Lorraine), (1556-1605), fils de René II d’Elbeuf (de Guise-Lorraine) et Louise de Rieux.

- de haut, puissant et illustre prince Charles II d’Elbeuf (de Guise-Lorraine), (1596-1657) (Parents : de Charles 1er d’Elbeuf (de Guise-Lorraine) & Marguerite Chabot), duc d’Elbeuf, pair de France, comte d’Harcourt et de Lillebonne, seigneur de Rochefort et Rieux, capitaine des cent hommes d’armes des ordonnances de sa majesté.

- de haute, puissante et illustre princesse madame Catherine Henriette de Bourbon, légitimée de France, (Parents : Henri IV de Bourbon & maîtresse en titre Gabrielle d’Estrées), duchesse d’Elbeuf, épouse de mon dit seigneur.

- très illustre, haut et puissant prince Henri de Lorraine-Harcourt, (1601-1666) (Parents : de Charles 1er d’Elbeuf (de Guise-Lorraine) & Marguerite Chabot), comte d’Harcourt.

- haut et puissant seigneur messire George de Brancas, sieur de Villars, marquis de Grasville, gouverneur du Havre-de-Grâce, et dame Hippolyte d’Estrée son épouse.

- haut et puissant seigneur messire Alphonse de Montluc, comte d’Orbec, mestre de camp d’un régiment de gens de pied.

- Messire Gabriel de Quenel, abbé comandataire de l’abbaye de Conches, aumônier du roi, seigneur du Fresne, oncle paternel de ladite demoiselle.

- Jean de Quenel, chevalier, autre oncle paternel, et Georges du Quenel son frère.

A la fin du contrat de mariage se trouvent plusieurs donations en faveur des conjoints, par madame la duchesse d’Elbeuf et le prince Charles de Lorraine, etc...

b) Thimoléon de Sarcilly, Ecuyer, décédé entre 1624 et 1676, marié avec Marie de la LANDE.

c) Jacques de Sarcilly, Ecuyer, tué à la bataille de Pragues


Fiche Charles de SarcillyDescendants Charles de Sarcilly

*********

Louise de Sarcilly

Elle épousa le noble homme André GAULTIER, sieur de Foucqueville, ainsi qu'il appert du contrat de mariage du 22 décembre 1584, reconnu devant les tabellions des Bruns et Breteuil, le 23 juillet 1589, en la présence de Charles de SARCILLY, frère de ladite
En 1610 elle était infirme et malade.

de Sarcilly Ascendants Paintet


André GAULTIER, (décédé avant le 8 septembre 1609), Avocat, Capitaine de 100 Hommes d’armes des ordonnances du Roi. Le couple vivait sur la paroisse de Perrières dans le Calvados, en Basse-Normandie.

Gaultier Ascendants Paintet


De ce mariage est issu, entre autres :

a) Solaine GAULTIER, épousa le 8 septembre 1609 Charles de Saint-Martin, écuyer, sieur de la Vilette, demeurant à Pérrieres (14).

b) Prégente GAULTIER, épousa Gilles de SAINT-MARTIN, écuyer, seigneur des Anges (né vers 1595, décédé le 6 aout 1624 et fut inhumé dans l’église d’Habloville le 26 septembre 1624 (Parents : Michel de Saint-Martin, écuyer & Jacqueline Liard, Damoiselle)

Contrat de mariage du 1 février 1610 à Habloville, 61199, Orne, Basse-Normandie, France (AD61 - 4E192/1623-1624 - numérisation : Jean-Pierre Bréard)

Les tuteurs et témoins : de Prégente Gaultier au moment du mariage

- Noble homme Louis de Couliboeuf, (Parent : Gabriel Couliboeuf & Guillemine de Lescuyer), sieur des Blocquevilles.
- Noble homme Charles de SARCILLY, sieur des Jarrots , premier maitre d'hotel et intendant du Duc d'Elboeuf . Oncle de l’épouse.

Les témoins :

- Noble homme Julien de Beaurepaire, (Parents : Gratien Gaultier & Anne Tirmois), seigneur de Pierrefitte et Jort.

- Maurice de Beaurepaire, (Parents : Gratien Gaultier & Anne Tirmois), seigneur de Louvagny.

- Jacques Gaultier, (Parents : Siméon Gaultier & Marguerite Hatesse), seigneur de la Vallée, homme d’armes de la Compagnie du Maréchal de Matignon.

- Guillaume Gaultier, (Parents : Siméon Gaultier & Marguerite Hatesse), seigneur de Perrières et de la Rosière.

- Charles de Saint-Martin, écuyer, sieur de la Vilette.

- Pierre de Saint-Martin, curé d'Habloville.

- Jean de Saint-Martin, écuyer, sieur de la Grulière.

- Jacques de Saint-Martin, écuyer, sieur de Saint-Martin.

*********

Marguerite de Sarcilly

Elle fut fille d'honneur de très-haute et très-puissante princesse dame Claude France, (1547-1575), (Parents : Henri II de France, roi de France de 1547 à 1559 & Catherine de Médicis), duchesse de Calabre, de Lorraine et de Gueldres, et dame d'atour de Louise de Lorraine-Vaudémont, (1553-1601), reine de France du 15 février 1575 au 2 aout 1589, épouse Henri III de France, (1551-1589), roi de France de 1574 à 1589.

Contrat de mariage du 05 décembre 1573 à Nancy, 54395, Lorraine, France.

Elle épousa messire François RAGUIER, chevalier de l'ordre du roi, premier intendant de la feue reine, Louise de baron et seigneur de Migenne, en la présence :

- des bons gré, aveux et consentements de très-puissants et illustrissimes princes Charles III de Lorraine, (1543-1608) (Parents : François 1er de Lorraine & Christine de Danemark), duc de Calabre, de Lorraine, de Bar et de Gueldres.

- de Charles de LORRAINE,(1524-1574), (Parents : Claude de Lorraine (1496-1550) & Antoinette de Bourbon-Vendôme), cardinal de Lorraine, archevêque et duc de Reims, premier pair de France, légat du Saint-Siège Apostolique, administrateur perpétuel du temporel de l'évêché de Metz, prince du Saint-Empire,

- de Louis de LORRAINE (1527-1578), (Parents : Claude de Lorraine (1496-1550) & Antoinette de Bourbon-Vendôme), cardinal de Guise, évêque de Metz.

Ce traité de mariage a été passé devant les tabellions de Nancy, le 5 décembre 1573, et l'on y voit que Mgr le duc de Lorraine donne en dot à la dite demoiselle Marguerite de SARCILLY, 6,000 francs ; le dit seigneur cardinal de Lorraine, 8,000 francs, à quoi il affecte et oblige le duché de Chevreuse, et le seigneur cardinal de Guise, 2,000 francs, le tout revenant à 16,000 francs, monnaie de Lorraine. (Original en parchemin déposé dans les archives de la famille.),

Fiche sur Marguerite de Sarcilly

*********

Sources

- La Croisade Du Duc Antoine De Lorraine Contre Les Paysans Révoltés D'Alsace En Mai 1525.
Edition originale de l'ouvrage de l'ouvrage de Nicolas Volcyr de Serrouville, La glorieuse victoire du duc Antoine, Paris, 1526. Livre second, chapitre seizième.

Adaptation en français moderne par Alain-Julien Surdel, maître de conférences honoraire de littérature française (Université de Lorraine), spécialiste du Moyen Age.
La Nuée Bleue / Editions du Quotidien, Strasbourg, 2018. Page 154.

-Généalogie de la maison d'Arclais de Monboscq et de Montamys : et notes concernant plusieurs familles qui lui sont alliées... 1912.
- Généalogie de la famille de Sarcilly. [Par Jules Thibierge de La Rochefoucauld.]. (s. d.).
- Recherches nobiliaires en Normandie, par un gentilhomme normand, sous-préfet et antiquaire [A; Du Buisson de Courson].1866-1876 page 453.
- Note de Genevieve de Brebisson du 24 septembre 2014 dans cousami-24-14 Généalogie dans l’Eure le Calvados et alentours. Yahoo Groupes.
http://c.debeaurepaire.free.fr/genealogie.htm

Ficher PDF - Catherine de Lorraine x Jehan de Sarcilly